L’atteinte des objectifs du comité nécessite peu d’investissements en équipements et matériel et se base plutôt sur une répartition des tâches entre membres réguliers du comité et mentors issus du milieu universitaire ou de l’industrie. L’organisation des ressources se résume donc à :

 

  • Un comité de cinq à sept membres en charge des aspects tactiques : organisation des événements publics, gestion du programme de mentorat académique et professionnel individualisé, etc. ;

 

 

  • Des professionnels du milieu universitaire ou de l’industrie sollicités, de manière ponctuelle, pour la dispense de conférences ou d’ateliers de formation ;

 

 

  • Des mentors impliqués dans des échanges privés avec un ou des jeunes d’origine haïtienne, dans une perspective à long terme, afin d’aider efficacement à leur cheminement académique et professionnel par le biais d’un transfert de connaissances et d’un partage d’expérience et d’information. L’aide à la formation, l’encadrement et l’insertion professionnelle des maîtrisants et doctorants peut prendre la forme d’un mentorat traditionnel ou d’un cybermentorat.

 

Devenir mentor par le biais du CÉA de la FOCHAPEÉ, c’est :
Partager vos connaissances, votre expérience et surtout vos « bons coups » avec les jeunes d’origine haïtienne; tisser des liens avec une relève dynamique et au grand potentiel.

Être parrainé par une personne-ressource du CÉA de la FOCHAPEÉ, c’est :
Obtenir des informations privilégiées, utiles et inusitées sur une activité professionnelle ou un secteur de pratique; évaluer ses forces et ses faiblesses en regard des exigences de l’emploi et stimuler sa réflexion grâce à des avis et conseils différents et originaux.